Visite de la parcelle 137 le 12 Octobre 2014 par Collectif. Travaux.

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 1275 (2 par jour)
Suivi des Travaux

Visite de la parcelle 137 le 12 Octobre 2014 par Collectif. Travaux.

 
La visite de la parcelle 137, faite ce dimanche 12 octobre, permet de constater les faits suivants.
Des travaux ont été effectués entre les lundi 29 septembre et mardi 7 octobre.

Il s’agit des travaux suivants :

  • Dégagement et reprofilage du fossé parallèle au chemin sur toute sa longueur. Les rémanents encombrant ou surplombant le fossé ont été repoussés à distance par le bras de la pelle mécanique, sur le parterre de la coupe, où ils forment un léger endain. Les terres enlevées n’ont été que partiellement déposées de part et d’autre du chemin et pour le surplus probablement enlevées par camion. Le faible volume des terres étalées sur place ne paraît pas former de glacis gênant la repousse.
  • Création de six saignées ou fossés secondaires, pour vidanger le fossé principal. D’ouest (bd. de Jardy) en est (passage sous l’autoroute de Normandie), quatre saignées à l’ouest sur le côté droit du chemin, dans la partie la plus pentue, et deux sur le côté gauche face aux dernières maisons du quartier des terrasses. Ces saignées ont évité la poursuite de l’érosion du chemin.
  • Tonte de la végétation sur une largeur approximative de 1,20 mètre, de part et d’autre du chemin.
  • Rechargement en béton maigre (semble-t-il) du chemin, au passage en tunnel sous l’autoroute, suivi d’un compactage du sol.
  • Pose de deux nouvelles barrières ouvrantes, mais cadenassées, 1/ à l’extrémité ouest du chemin (intersection avec le bd. de Jardy) et 2/ après le tunnel passant sous l’autoroute, le long de la rue Yves Cariou, au pied de la rive droite (en direction de Paris) de cette même autoroute. Ces deux ouvrages évitent les dépôts sauvages de déchets, produits par des particuliers ou des entreprises indélicats.

 
Parmi les travaux à venir, mais urgents, l’on notera :

  • Le non-rétablissement de la « barrière de l’émir », dans le virage et le long de la rue Yves Cariou, à l’entrée du chemin forestier qui conduit à la parcelle 137. Cette barrière, fragile en juillet 2014 et ruinée par le passage des engins forestiers, est en octobre totalement cassée. Elle donne libre accès au chemin desservant la 137.
  • L’absence de clôture, le long de la rue Yves Cariou, du prolongement de la parcelle 137, enserré à cet endroit entre la voie ferrée et l’autoroute. Au pied de la rive gauche (en direction de Paris) de l’autoroute, enjambant la rue Yves Cariou, la coupe rase est directement accessible et constitue une invitation aux dépôts sauvages de déchets, déjà amorcés.
  • La découpe ou la dépose du grillage, arraché en partie par les engins forestiers et offrant des extrémités saillantes. Ces extrémités peuvent blesser les enfants et les promeneurs circulant sur le chemin traversant la coupe effectuée, sous la responsabilité de la Commune et de l’O.N.F.
  • L’étalement des gros tas de rémanents (non commencé au jour de ce constat)… en particulier devant les maisons, sur le haut vers l’Ouest et sur toute la partie Est après le tunnel jusqu’à la rue Y.Cariou.

Voir en ligne : Onf en action partielle, début oct 2014, sur notre chemin forestier de la Marche pour remédier à la coupe rase et restaurer l’environnement forestier

le 14 octobre 2014 par Contact Marnes-Environnement
modifie le 27 octobre 2014